Que vous soyez un néophyte en photo ou un photographe passionné, nettoyer son appareil photo est une chose à ne surtout pas négliger. Nettoyer régulièrement et efficacement son APN (appareil photo numérique) est important afin de ne pas détériorer la qualité de vos photos dans le temps et de maintenir votre réflex en bon état. Dans cette article, nous vous expliquons comment procéder pour nettoyer votre appareil photo réflex.

La poussière est l’ennemi numéro 1 de tout photographe. Elle se dépose sur le capteur, l’objectif, le boitier, partout ! Elle se cache de partout et peut rapidement avoir un effet néfaste sur votre matériel et sur vos photos.

Avant de commencer le nettoyage, quelques conseils d’usage

Il ne faut pas négliger la préparation préalable à l’entretien de votre appareil photo. En effet, la préparation ne sera pas la même suivant ce que vous souhaitez nettoyer : le boitier, la lentille frontale (celle de l’objectif), le miroir, le capteur, etc.

En ce qui concerne les parties externes (boitier et lentilles frontales des objectifs), aucune préparation préalable n’est réellement nécessaire. En revanche pour toutes les autres pièces de l’appareil photo, il est important de se mettre dans les meilleures conditions afin de ne pas faire rentrer de poussières à l’intérieur du boitier par exemple. Pour se faire / pour ce faire, il est recommandé de travailler dans un endroit avec le minimum de poussières en suspension dans l’air, sain et sans courant d’air. Il est donc vivement conseillé de ne pas ouvrir vos fenêtres juste avant de vous lancer dans votre grand nettoyage. De même il est préconisé de réaliser son ménage après avoir nettoyer son appareil photo pour éviter de déplacer la poussière, même très fine, et de fait d’augmenter les suspensions dans l’air.

Notre conseil : Cela peut paraitre étonnant mais nous vous conseillons de vous installer dans votre salle de bain pour réaliser votre nettoyage. L’humidité de la pièce rend les poussières moins volatiles qui ont ainsi tendance à se fixer aux murs et aux parois. Ce conseil s’applique aussi lors des changements d’objectifs, moment crucial ou la poussière en profite pour s’infiltrer. Ce n’est pas toujours évident d’avoir une salle d’eau à côté de soi mais une pièce où le taux d’humidité est plus élevé, protégé du vent et de la poussière fera l’affaire.

Au cours de cette étape, nous verrons comment nettoyer les parties externes de votre appareil photo : boitier et objectif. Dans cette partie, nous ne parlerons pas au miroir et autres parties internes.

L’usage d’un chiffon en microfibre propre et légèrement humidifié est vivement recommandé. Au contraire, l’usage de produits domestiques et autres solvants est à proscrire au risque d’endommager les plastiques et caoutchouc de votre appareil. Dans la plupart des cas, le passage du chiffon microfibre humide est largement suffisant pour nettoyer les traces les plus tenaces à conditions d’y mettre un peu de bonne volonté et d’énergie. Un tout petit peu de savon peut être ajouter sur le chiffon mais attention à ne pas trop en mettre et de ne pas abimer l’appareil photo.

Dans les faits, vous ne devriez pas avoir à nettoyer votre boitier trop souvent à moins bien-sûr que vous n’emmeniez votre réflex au milieu d’une bataille de boue.

Notez bien que si l’usage d’un chiffon très légèrement humidifié est recommandé, l’ utilisation d’une éponge mouillée est, elle, à proscrire au risque de faire entrer de l’eau à l’intérieur de votre matériel.

Nettoyer avec de l’air pulsé

Certaines personnes préfèrent nettoyer leur appareil photo réflex à l’air pulsé. C’est un choix valable pour le boitier et les objectifs (hors lentille frontale). Cela permet de dépoussiérer l’appareil de manière très efficace mais cette solution est relativement délicate d’utilisation.

Evitez ainsi de vous approcher trop proche de la lentille frontale au risque de voir apparaitre des micro-rayures. De même, il est fortement déconseillé de détacher votre objectif de l’appareil avant de se lancer avec votre bombe à air car les risques de détériorer les capteurs sont grands.

Notez bien que l’usage d’une bombe à air pulsé est toujours délicat. En effet, si l’on retourne par mégarde la bombe lors de l’usage, celle-ci de projette de l’air à -40°C, givrant quasiment instantanément ce qu’elle touche. Des détériorations irréversibles de votre matériel peuvent alors apparaitre. Pour bien utiliser une bombe d’air, il faut la tenir bien droite, ne surtout pas la pencher et encore moins l’utiliser la tête en bas.

Nettoyer l’optique de votre appareil photo réflex

Si tout s’est bien passé, vous avez dorénavant nettoyer le corps de votre appareil photo et de votre objectif. C’est une bonne chose de faite mais l’essentiel n’est pas là. Il est temps de passer aux choses sérieuses : les lentilles. Tous les objectifs sont conçus de manière analogue, ils possèdent tous deux lentilles : la lentille frontale et la lentille arrière.

Ces zones ne sont pas aussi fragiles qu’on le pense bien souvent. Pour autant il faut y faire attention et en prendre soin car les risques de les abimer de manière permanente existent bel et bien. Abîmer ce type de surface revient à détériorer la qualité des photos. Si vous n’avez pas tout le matériel nécessaire au nettoyage alors il vaut mieux laisser tomber dans un premier temps plutôt que de risquer d’endommager votre matériel.

Autre croyance qu’il convient de laisser tomber, quelques poussières sur la lentille frontale n’ont pas d’incidence ou d’impact sur la qualité de vos photos et de l’image. Dans la plupart des cas, ces poussières seront totalement invisibles à l’image. Les pires ennemis de votre objectif sont les traces de doigt et de « graisse », ce sont eux qui détériore la qualité de votre image, qui augmente le « flare » et diminue les contrastes.

Définition du « flare »

La flare est aberration optique qui peut soit, abimer la qualité de vos photos, soit, lorsqu’il est maitrisé, permettre de créer des ambiances spécifiques. Le flare est causé par la diffusion parasite dans le lumière dans l’objectif. Plusieurs causes possible à cette diffusion : une source de lumière intense, trop directe ou encore à cause de traces grasses sur l’objectif. Si vous souhaitez recréer cet effet à des fins stylistiques, vous pouvez surexposer votre image en réalisant le focus sur une zone sombre de votre prise de vue. Vous pouvez également faire en sorte de créer un reflet sur votre objectif. Ce phénomène est d’autant plus prononcé sur les objectifs lumineux. De même plus votre objectif aura de lentilles, plus il sera sujet au phénomène comme chaque lentille augmente la diffusion de la lumière.

Le flare à une conséquence nocif sur vos photos s’il n’est pas maitrisé. En effet cela entraine la diminution du constraste de l’image obtenue. Dans certain cas poussé, un halo lumineux peut se former sur la scène. De manière générale, les capteurs numériques sont plus sensibles au flare que les capteurs argentiques.

exemple-flare-netoyage-appareil-photo-reflex

Exemple de flare bien maitrisé

 

Deux petites astuces concernant cette abération :

  • Pour éviter le flare, vous pouvez utiliser un pare-soleil
  • Si vous maitrisez cet effet, vous pouvez créer un flare facilement en soufflant sur l’objectif pour y former de la buée. C’est la méthode utlisée par David Hamilton sur ces photos par exemple.

Quelques accessoires sont essentiels à avoir toujours avec vous lorsque vous vous déplacez, ils peuvent se glisser facilement dans votre sacoche. Ces accessoires vous serviront pour nettoyer correctement votre objectif :

Afin de netoyer la lentille frontale de votre appareil photo, il convient de suivre un certain nombre d’étapes afin de ne pas endommager la lentille et de ne pas la rayer.

Première étape : Utlisation du soufflet en caoutchouc

Pour commencer, il convient d’utiliser le soufflet en caoutchouc. Cela permet de souffler de l’air sur la lentille afin de décrocher les plus grosses poussières. Certaines personnes considèrent que souffler sur la lentille est suffisant pour chasser le plus des gros des poussières. Nous ne vous le conseillons pas, vous éjecterez mécaniquement des micropostillons et autres sur votre lentille. De fait vous augmentez les risques de micro-rayures sur votre lentilles. Sachant que certains objectifs coutent très chers, il serait dommage de le rayer.

Seconde étape : Utlisation du LensPen

Une fois que vous aurez décollé le plus gros des poussières, vous n’avez plus qu’à utliser le LensPen pour finir le travail. Un LensPen est un outil 2 en 1. Il est composé de deux emboûts : le premier est un simple pinceau à poil doux tandis que le second est une sorte de stylo nettoyeur constitué d’une tête en feutrine sur laquelle est apposée du carbone.
Utilisez dans un premier temps le pinceau afin de retirer les poussières résiduelles. Vous n’avez ensuite plus qu’à utliser le style nettoyeur pour finir le travail. Cet outil est redoutable grâce au carbone qu’il contient pour enlever les inévitables dépôts de graisse ainsi que les traces de doigts. Il convient de réaliser des petits cercles en partant du centre de l’objectif et d’aller progressivement vers l’extérieur. Si le verre est très sale, n’éhsitez pas à répéter l’opération plusieurs fois. Vous pouvez par ailleurs « recharger » le stylo en le rebouchant puis en faisant tourner le bouchon. Il contient une réserve de carbone afin de conserver l’effet nettoyant du stylo.

Astuce : La lentille de votre appareil est humide ou mouillée

Si la lentille de votre objectif est humide voire mouillée alors il convient de procéder différemment. L’essuyer directement, c’est prendre le risque de générer des rayures sur le verre. Il est de fait vivement recommandé d’utiliser du papier optique.
Tapoter délicatement sur la surface avec le papier optique afin d’absorber l’humidité sans pour autant rayer votre lentille. Vous pouvez ensuite réaliser l’étape précédente normalement : soufflet puis LensPen.

Pourquoi recommander du papier optique alors qu’un simple sopalin ou un chiffon ferait l’affaire ? La réponse est plutôt simple et tient de la structure même de ce type de papier. En effet, le papier optique est une lingette spécifique, conçu de manière non pelucheuse et non tissé. Ainsi il est très pur et le risque de rayure est très faible contrairement à un chiffon qui peut contenir des poussières et autres impuretés pouvant endommager l’optique.

De manière générique, il est fortement déconseillé d’utiliser un mouchoir, votre t-shirt, etc. pour essuyer votre lentille. En effet ces derniers sont très abrasifs (cela ne se voit pas) et souvent gras, ils ne permettront donc pas un nettoyage efficace, optimal et sécurisé de votre lentille. Il ne faut pas pour autant céder à la paranoïa ! Nous nous devons de vous donner les meilleurs pratiques pour un entretien optimal de vos appareils. Cependant quelques micro-rayures n’empêcheront pas d’obtenir de belles photos.

Astuce : Il y a des projections de boue ou d’eau salé sur la lentille de votre appareil

S’il y a des projections de boue ou d’eau salé sur votre lentille, il convient de faire très attention pour éviter les rayures ! En effet, le sodium contenu dans l’eau de mer est extrêmement abrasif ; tout comme les minuscules particules de silice contenues dans la boue. Essuyer directement la surfac en verre de votre objectif est ainsi dangereux. Nous vous conseillons d’essayer de rincer comme vous le pouvez la lentille, idéalement avec un chiffon doux et humide (comme du papier optique) ou du papier photo imbibé d’eau.

Une astuce est possible : il s’agit de détourner un accessoire de son usage classique. Il peut être intéressant d’investir dans un filtre UV pour votre objectif. Même si vous n’en avez pas spécialement besoin. En effet cela permet de protéger en permanence la lentille frontales des aggressions extérieures. Nettoyer le filtre en utlisant les conseils ci-dessus et si par mégarde vous rayer le filtre alors il est bien moins onéreux de remplacer votre filtre protecteur que de changer d’objectif.
Vous pouvez notamment utiliser des filtres polarisants, des filtres UV et skylight ou encore des filtres à densité neutre.

Dernière partie à nettoyer sur l’objectif et le boitier de votre réflex : les contacteurs et la baïonette. Vous pouvez, là-encore, utliser du papier optique non pelucheux et un soupçon d’alcool isopropylique (que l’on peut trouver très facilement en pharmacie). Cette combinaison est idéale pour nettoyer les connecteurs. Attention cependant à ne pas utiliser ce produit les plastiques qui pourraient être endommagés.

Nettoyer le miroir de votre réflex

Si vous commencez à remarquer des traces ou des poussières à l’intérieur de votre visuer optique ou que la qualité des photos se degradent quelque peu alors est très certainement temps de lettoyer le miroir qui se trouve à l’intérieur du boitier de réflex.
Ce miroir est situé à l’intérieur de la cage du réflex devant le capteur. Il est extrêmement fragile et son nettoyage doit se faire en prennant les plus grandes précautions possibles. C’est de loin la partie la plus risquée à nettoyer.

Si vous ne vous sentez pas à l’aise à cette étape du processus, nous vous conseillons vivement d’emmener votre appareil chez un professionel qui pourra nettoyer le miroir est le capteur.

nettoyer-miroir-appareil-photo-reflex

Concernant le nettoyage du mirroir, vous allez pouvoir réutiliser notre fameux soufflet en caoutchouc. Là-encore, le soufflet permet dans un premier de décoller le plus gros des poussières et de les chasser. Nous vous déconseillons de faire beaucoup plus au risque de bouger le mirroir et de dérégler votre appareil. Par ailleurs, les petites imperfections qui se posent sur le mirroir n’apparaitront pas vos photos qu’il ne sert qu’à la visée.
Lors de l’utilisation du soufflet, il convient de positionner votre appareil photo vers le bas afin d’évacuer les poussières à l’extérieur en les faisant tomber et non pas de les coincer plus profondément dans la cage.

Nettoyer le capteur de votre appareil photo réflex

Le capteur est la pièce centrale de votre réflex. C’est également la pièce la plus sensible à la crasse : poussières et autres tâches. C’est aussi une pièce très fragile, il faut donc en prendre soin.

Heureusement, pour la plupart d’entre nous, le capteur n’est pas directement exposé aux agressions externes car protégé par le miroir de la visée optique. Il s’encrasse donc moins vite que d’autres pièces sur votre réflex. Et heureusement ! En revanche pour ceux qui ont des appareils hauts de gamme, certains sont ce que l’on appelle mirrorless. Le capteur est ainsi directement exposé lors du changement d’objectif. Il est important de savoir dans quel cas vous êtes afin d’être en mesure d’anticiper le niveau d’encrassement de votre capteur.

Comme pour les miroirs, deux optiques s’offrent à vous : passer par un spécialiste si vous ne vous sentez pas de le faire comme c’est une pièce essentielle et très fragile ou alors le faire vous-même. Attention cependant, le capteur reste la pièce la plus sensible d’un réflex donc si vous êtes néophytes en la matière, nous ne pouvons que vous conseiller d’être le plus prudent en la matière.

Etape 1 : Vérifier l’état de votre capteur

C’est une étape qu’il ne faut pas rater afin de ne pas se lancer dans un nettoyage inutile de votre capteur photo. Cette étape permet d’éviter toute prise de risque inutile.

Pour rappel, avant de vous lancer dans le nettoyage du capteur, vous devez avoir réalisé les étapes précédentes de ce guide. Nous supposons donc qu’à cette étape, votre objectif est propre. Prenez ensuite en photo une surface unie et de couleur claire (comme un mur blanc) avec une mise au point floue (focus manuel) ainsi qu’une profondeur de champ relativement grande (f/16 est un bon choix).

Récupérez le fichier sur votre ordinateur et ouvrez-le. Vous serez en mesure de voir, en zoomant, si votre objectif est sale. En effet dans ce cas, vous devriez voir apparaitre des tâches, des points ou encore des traits sur l’image.

Astuce

Afin de faciliter ce travail, vous pouvez utiliser un logiciel de traitement des images comme Lightroom. Vous trouverez dans le logiciel un outil de suppression des défauts qui permet de mettre en avant et d’afficher les défauts en inversant les couleurs de votre photo. Ainsi les poussières seront mieux mises en avant. Chaque « saleté » sera alors blanche sur un fond noir.

Etape 2 : le nettoyage du capteur

Quelques précautions d’usage :

• Prenez soin d’être dans la pièce la moins exposée à la poussière, les particules de poussières en suspension sont ici notre ennemi. Si ces précautions peuvent paraitre triviales, c’est le seul moyen de réaliser un bon nettoyage sinon vous finirez avec un objectif plus sale qu’avant le nettoyage. Comme nous l’avons déjà évoqué, la salle de bain est une pièce à privilégier dans une habitation.
• Le nettoyage du capteur se réalise appareil allumé, veillez donc à ce que la batterie de votre appareil photo soit chargée à 100%. Pourquoi réalise-t-on se nettoyage appareil allumée ? Pour accéder au capteur, il convient de relever le miroir, qui se trouve devant lui, dans les réglages. Dans le cas d’un appareil réflex très haut de gamme mirrorless, vous pouvez sautez cette étape.
• Utilisez une source lumineuse intense au-dessus de votre zone de travail afin de faire apparaitre le plus nettement possible la saleté sur le capteur et donc bien discerner les poussières ou traces sur le capteur.

Si vous le souhaitez, il existe sur internet des kits de nettoyage spécifiques pour le capteur (vous pourrez en trouver ici par exemple, mais attention au prix !). https://www.amazon.fr/Visible-Dust-Arctic-Butterfly-Brite/dp/B004DAE7UC/ même des accessoires à des prix exhorbitants

Mais vous pouvez très bien nettoyer votre capteur avec le matériel que nous avons déjà : une poire soufflante et un LensPen spécifique.

Préférez ici encore, une solution dite sèche à une solution de nettoyage humide. Les méthodes sèches présentent l’avantage de ne pas avoir à se soucier des traces laisser lors de séchage du liquide.

La technique reste assez similaire à ce que nous avons vu jusque-là. Il convient dans un premier temps de décoller la poussière qui s’est posée sur le capteur à l’aide de la poire soufflante (la même que celle que vous avez utilisée pour le nettoyage de votre objectif). Comme pour le nettoyage du miroir, pensez à tourner le boitier de votre appareil vers le bas afin d’optimiser l’évacuation des poussières vers l’extérieur et d’éviter que de nouvelles poussières n’entrent.

S’il reste encore des traces ou de la poussière, utilisez le LensPen que nous avons déjà utilisé lors des étapes précédentes. Le pinceau doux devrait permettre de venir à bout des poussières récalcitrantes. Vous pouvez par la suite utiliser un LensPen Sensor Klear (http://www.amazon.fr/Lenspen-carbone-articul%C3%A9e-Appareil-capteurs/dp/B001QUIEIS) qui sera plu performant pour nettoyer le capteur grâce à tête qui montée sur un petit bras articulé, vous serez plus précis et aurez moins de mal à accéder au capteur. Faites des petites rotations, avec la tête en feutrine saupoudrée de carbone, du centre vers l’extérieur, là où vous voyez des traces. Vous devriez venir à bout de toutes les traces.

Une fois votre nettoyage réalisé, ne trainez pas avant de remettre un objectif sur votre boitier. Cela évitera que de nouvelles poussières ne s’engouffrent. Une fois que vous aurez remis un objectif sur votre boitier, vous pourrez alors rabaisser le miroir devant le capteur dans les réglages de l’appareil. Un bon test est de refaire une photo en suivant la procédure suscitée, pour voir si votre travail a été efficace ou si un peu de nettoyage supplémentaire s’impose.

Nettoyer le viseur de votre appareil

On y prête peu attention mais le viseur de votre appareil photo est une pièce qui se salit énormément. Cela reste une petite surface de verre sur laquelle on vient poser son œil. Elle est donc très sollicitée et sensible à la poussière ainsi qu’aux traces de gras (les frottements de l’œil lors du clignement par exemple).

Même conseil que pour toutes les autres parties de votre appareil, nous vous conseillons une méthode de nettoyage sèche afin d’éviter les traces de séchage par exemple. Le LensPen semble ici à propos. Cependant suivant la taille de votre viseur ainsi que la taille de votre LensPen, il se peut que celui que vous ayez ne soit pas du tout approprié.

Il existe un LensPen spécifique à ce genre d’usage : le MicroPro est un mini LensPen pourra tout à fait nettoyer votre viseur. Il pourra également être recyclé afin de nettoyer l’objectif d’un petit compact ou bien celui d’un smartphone.

Nettoyer le sac de votre appareil photo réflex

Trop souvent négligé, le sac photo est un lieu idéal dans lequel la poussière aime se nicher. C’est le nid à poussières vient ainsi encrasser votre appareil photo. Le passage d’un petit coup d’aspirateur régulier dans votre sacoche vous permettra de garder propre votre appareil le plus longtemps possible.

Les points clés à retenir

L’entretien, c’est bien, mais la prévention, c’est mieux. Prenez donc bien soin de votre matériel photo au jour le jour en le protégeant au maximum.

  1. La poussière est l’un des pires ennemis en photographie. Le bon réflex est de mettre son appareil à l’abri lors du changement d’objectif par exemple.
  2. S’il n’est pas traité avec le plus grand des soins, le matériel photo se dégrade vite.
  3. Nettoyer son appareil photo est une bonne chose mais attention à ne pas tomber dans la paranoïa car des nettoyage trop fréquent risquent au contraire d’abimer le matériel.