[Retroboxing] Resident Evil 2 - Nintendo 64

Kilvan
Sujet lancé par Kilvan le 06/04/2019 à 12:23:10
Salut les kiki ! On a déjà eu l’occasion à 2 reprises de parler de cette saga horrifique, d’abord avec celui sur Game Boy Color puis le fabuleux remake récemment sorti. Et ben tiens, on va encore en reparler de ce Resident Evil 2.

Quand on parle de RE chez Nintendo, beaucoup prennent comme référentiel le remake du premier sur Gamecube . Cela peut se comprendre, il a non seulement mis un coup de jeune au papa de la série, mais en signant une exclusivité sur le cube, il l’a introduite de fort belle manière chez la firme de Kyoto.

Et pourtant ce n’était pas le premier coup d’essai . Bien entendu, on l’a vu précédemment, Resident Evil Gaiden a marqué en 2001 une des (plutôt dispensables) premières arrivées, sur portable qui plus est. Mais il n’est pas le seul, et quelques temps avant, un autre chapitre était cette fois porté sur une console de Salon, concurrente directe de la Playstation, je veux parler de la Nintendo 64.

La 64 bits aura donc reçu un et un seul exemplaire de cette chasse à Umbrella. Pourtant, ce n’aurait pas dû être le cas, puisqu’un contrat passé avec Capcom stipulait une sortie d’un opus inédit qui serait une énigmatique prequel… que l’on retrouvera finalement sur GC en la matière de Resident Evil 0 ! Celui qui devait clôturer la trilogie avait d’ailleurs aussi été envisagé d’être porté. Bref, 2 annulations, pour une raison simple : les ventes de ce RE2 n’ont malheureusement pas été au rendez-vous.

Et quel dommage ! Car ce fut un exploit technique que de retrouver Claire et Leon sur support cartouche ! Les développeurs ont su se jouer des contraintes en réussissant à inclure la totalité du jeu (et même un peu plus) sur une cartouche de 512Mb, soit 64Mo en utilisant un système de compression d’environ 20 :1 ! Le plus impressionnant restant la conversion des vidéos (près de 15min de cinématiques) et évidemment de l’audio. Enfin, je rappelle que sur PS1 cette suite tenait sur 2 CD, je dis ça je dis rien. Des génies.

Des génies, certes, mais pas n’importe lesquels, puisqu’il s’agit d’ Angel Studios , un nom qui ne vous dit peut être rien, mais qui deviendra dès 2002… Rockstar San Diego , à qui l’on devra en toute modestie une certaine aventure de cow-boy en monde ouvert…

Evidemment, le jeu exploitera pleinement les capacités de la N64 à la condition de posséder ce petit accessoire vendu à part, permettant un ajout de mémoire non négligeable une fois enquillé dans le port idoine, à savoir le Ram Expansion Pak . On se rêvera alors à admirer une résolution atteignant les 640x480…

Et c’est assez ironique. Cette version est sous-estimée, peu connue, et, comme dis plus haut, n’a pas atteints les objectifs financiers désirés. Mais il s’agit certainement d’une des adaptations les plus impressionnantes que je n’ai jamais vues . Je vous convie d’ailleurs si ça vous intéresse de jeter un œil sur les détails du développement, en fouillant un peu sur votre moteur de recherche préféré vous tomberez dessus rapidement, et c’est bluffant.

Jeu sorti le : 9 Février 2000
Sur : Nintendo 64
Prix à sa sortie : 500fr environ
Test Jv.com 18/20 : http://www.jeuxvideo.com/articles/0000/00000514_test.htm

La boite

L’avant de la boite nous présente le même artwork que la version Playstation, à savoir ce noir profond et dominant, additionné de cette tête de zombie décomposé tout de blanc vêtu. Du glauque en perspective.
A noter que la jaquette de la version US est différente, mais là aussi identique que ce soit sur la machine de Sony ou celle dont on parle aujourd’hui.

Enfin, les Japonais quant eux ont fait autrement, en ayant pour la PS1 la même chose que nous les Français… et pour la N64 un style plus axé sur les personnages clés de l’aventure posant devant le fameux train de la délivrance.

Revenons au présent boitier en carton, qui spécifie évidemment que cette cartouche est compatible avec l’Expansion Pak cité plus haut, mais aussi avec le Rumble Pak , accessoire se fixant sur la manette pour y ajouter les vibrations qui vont bien pour une immersion toujours plus forte. Précisons enfin que si le titre a été édité par Capcom à New-York et à Tokyo, de notre côté c’est Virgin Interactive qui s’en est chargé.

Au dos on voit 4 captures in game, 2 dans les égouts et 2 dans le manoir. 2 pavés de texte en police minuscule, en Français et en Allemand , prennent bonne place sur le reste de ce verso. Voyons voir ça :
« …Incident dans un labo d’Umbrella… » ok ok, « …virus T propagé dans la nature… » oui d’accord, « …ville envahie de zombies et de mutants…. » blablabla, « … Lion et Claire arrivent en ville… » tout à f… Hein ? Quoi ? STOOOOOP ! LION et Claire ? LION ? . Ça ne me fait pas vraiment rugir de plaisir !

Bref, continuons :
« … Le cauchemar ne fait que commencer… » blablabla, « … version optimisée N64… » en effet, « … cinématiques et dialogues… » vu la prouesse il est bon de le spécifier, « … plus puissante des cartouche : 512Mo » heu… 512Mo ? 512 Méga Octets ? Vous êtes sûr de votre coup ? Parce que bon les Allemands eux, ne se sont pas trompés et parlent bien de 512 Méga Bits !

C’est quand même dingue que dans un retroboxing sur deux on trouve une incohérence, une erreur ou des traductions bancales sur des textes de quelques lignes seulement !

Le déballage

Comme souvent quand il s’agit de jeux rétro, on a juste la notice et la cartouche. C’est le minimum que l’on demande. A noter que dans mon cas la cale n’est pas présente sur la photo puisqu’il s’agit d’une cale qui fait corps avec la boite. Je ne sais pas si c’est identique pour tous.

Rien de particulier sur la cartouche, si c’est que l’ on est passé d’un « interdit aux -18 ans » sur le contenant à du « -15 ans » sur le contenu… va comprendre Charles.

La notice

Comme prévu, le manuel est en 2 langues, ce qui fait qu’elle n’est pas très épaisse mais étant donc divisée en seulement 2 parties la moitié est consacrée à notre belle langue (18/20 au Bac en Math, merci, merci à tous). Cela se résume à 17 pages d’informations tout de même.

Pour le coup le fait que la notice soit en noir et blanc (avec un fond Licker) sied très bien avec l’ambiance de la série, donc je n’ai aucun problème avec ça. D’autant plus qu’elle est plutôt remplie !

- Une page entière sur l’histoire !
- Descriptif des protagonistes principaux avec leur image !
- Explications détaillées sur les commandes et l’utilisation des accessoires facultatifs
- Introduction du HUD et des menus in game
- On n’y pense pas, mais si le jeu avait une campagne par CD sur PS1, il fallait expliquer comment basculer d’une histoire à l’autre via cette cartouche.
- Des conseils et astuces

D’ailleurs on trouve ici et là, outre la maniabilité au stick et les graphismes lissés, les informations sur les ajouts inédits propre à cet opus 64.

- Ajout d’un mode « Randomizer » qui rend aléatoire la position des items, zombis, clés et notes
- Nintendo oblige, la possibilité de régler la présence du sang et sa couleur
- Enfin, un bonus très appréciable, la possibilité d’avoir accès à des infos sur la version annulée de RE0 !

Conclusion

Bien sûr, depuis 2000, moult autres versions de ce Resident Evil 2 sont sorties, et quitte à en parcourir une, mieux vaut le faire sur une console plus « récente » comme la Gamecube ou la Dreamcast si vous voulez vivre l’expérience originale, ou encore le remake à chair fraiche si vous désirez profiter des dernières technologies HD.

Néanmoins, de par son patrimoine historique concernant sa création, il s’agit pour moi d’un mur porteur cimenté avec l’amour et la passion de personnes prêtes à tout pour relever un challenge couronné de succès que lorsque le critère d’excellence est atteint.

Le parcours fut long, semé d’embuches, il aura fallu surmonter les monstres de l’optimisation, peaufiner l’ambiance sonore si chère à nos Lickers, beaucoup de sang a coulé, mais à la fin restera la satisfaction de s’être enfui en hélicoptère avec Rockstar. Bravo équipe Bravo !


12 commentaires
ADMINISTRATEUR
Par Serialdealer le 06/04/2019 à 13:41:50
#1
Ah voilà pourquoi il m’est passé sous le nez

Message édité le 06/04/2019 à 13:43:59
Kilvan aime ça.
Par Krysprolls le 06/04/2019 à 15:00:00     Posté depuis l'application
#2
Good job kiki
Kilvan aime ça.
Par Kilvan le 06/04/2019 à 15:17:45
#3
Serialdealer a écrit:
Ah voilà pourquoi il m’est passé sous le nez

Même pas
Par Kilvan le 06/04/2019 à 15:18:53
#4
Krysprolls a écrit:
Good job kiki

Merci
L’histoire autour de ce jeu est vraiment passionnante! J’ai découvert plein d etruc en faisant les recherches, c’etait cool!
Krysprolls aime ça.
ADMINISTRATEUR
Par Serialdealer le 06/04/2019 à 15:30:17
#5
En tout cas, unboxing toujours aussi recherché et bien écrit. Chapeau bas
Kilvan aime ça.
Par Moz le 07/04/2019 à 11:06:14
#6
Merci pour le unbox et belle pièce au passage pas évident a avoir
Kilvan aime ça.
Par Kilvan le 07/04/2019 à 12:09:22
#7
Moz a écrit:
Merci pour le unbox et belle pièce au passage pas évident a avoir

Venant de ta part, toi le pro de la N64, ça me fait très plaisir!
Par Moz le 07/04/2019 à 15:04:23
#8
Le prochain tu nous feras l'histoire des jeux pal AUS 😂 prépare ton porte monnaie
Kilvan aime ça.
Par Moz le 07/04/2019 à 15:05:03
#9
Ps: j'ai toujours ton carton à t'envoyer.... J'ai pas oublié
Kilvan aime ça.
Par Carmichael le 08/04/2019 à 20:37:59
#10
Lion 😂😂
Kilvan aime ça.
Par Kilvan le 19/04/2019 à 11:43:27
#11
Va peut etre falloir mettre a jour le blog car le prochain unboxing va arriver
ADMINISTRATEUR
Par Serialdealer le 19/04/2019 à 12:07:13
#12
Kilvan a écrit:
Va peut etre falloir mettre a jour le blog car le prochain unboxing va arriver

Oh sorry ! Je pensais être à jour
Kilvan aime ça.
[ALL] Amazon Outlet
par Cherif08 Il y a 10 heures
BlaBla Jeux Video
par MrkRntn Il y a 22 heures
Critiques Cinéma & BlaBla
par Ombr6 Il y a 23 heures
  Deals du moment
  Dernier article
  Derniers trophées
  Suivez-nous
  Sujets forum favoris