Votre dernier jeu fini

Arkyz
Sujet lancé par Arkyz le 13/06/2013 à 15:25:58
Un petit topic fil rouge, où chacun pourra venir mettre le dernier jeu qu'il a fini, avec si possible un avis rapide.

Je commence avec Sly 2, que j'ai platiné, mais que j'ai beaucoup moins apprécié que le 1, trop répétitif (photos > vol de clés/documents/infiltration/boss).


2643 commentaires
Par Fuasaita le 14/03/2021 à 11:06:58
#1
Boss66 a écrit:
Fuasaita a écrit:
Jedi Fallen Order (PS4)
Assez sympa même si ça manque globalement de charisme et d'épique.
Je trouve les combats un peu mollassons dommage.


Le final est assez sympa, je ne m'y attendais pas perso

mouais mais bon les jeux qui finissent par des QTE ...

Message édité le 14/03/2021 à 11:07:06
Par Caindesade le 16/03/2021 à 11:08:02
#2
Fuasaita a écrit:
Mouais mais bon les jeux qui finissent par des QTE ...

Perso, je repense souvent à Asura's Wrath avec nostalgie
Par Fuasaita le 16/03/2021 à 13:03:15     Posté depuis l'application
#3
Caindesade a écrit:
Fuasaita a écrit:
Mouais mais bon les jeux qui finissent par des QTE ...

Perso, je repense souvent à Asura's Wrath avec nostalgie

Oui mais c'est le concept du jeu c'est différent
Par Meidjy le 16/03/2021 à 19:06:23
#4
Cool
Par Caindesade le 06/04/2021 à 09:21:15
#5
Pas vraiment terminé puisque c'est un jeu sans fin mais je m'arrête là sur FIFA 21 (PS4), pour passer à d'autres jeux.

Tous les ans, je me dis "L'année prochaine, je ne me fais pas avoir, je ne rejoue pas à cette licence qui m'énerve 20 fois plus qu'elle me procure de plaisir" et pratiquement tous les ans, je suis faible et je craque soit pour une promo, soit quand l'opus tombe dans l'EA Play, ce qui m'a permis d'y jouer un mois pour 4€ l'année dernière.
Cette fois, c'était une offre à 25€ en février qui m'a fait sauter le pas.
Je me suis dit que ça ne me reviendrait pas bien cher en le revendant d'occasion un mois plus tard.

Au niveau de la jouabilité, same shit as usual.
Je peux totalement reprendre ce que j'ai dit l'année dernière pour FIFA 20. A savoir que la moitié des passes sont faites dans une autre direction que celle demandée, parfois totalement à l'opposé ; que le joueur que l'on est supposé contrôler agit parfois totalement indépendamment de notre volonté et de ce qu'on lui demande avec la manette, comme courir comme un fou pour pousser la balle en corner pour l'adversaire plutôt que de la laisser sortir en 6 mètres pour nous, bien qu'on penche les 2 joysticks dans la direction opposée depuis 3 secondes ; que les joueurs non-incarnés restent statiques derrière un adversaire malgré nos consignes d’appel, tandis que tous les joueurs adversaires sont tous en mouvement ; que l'on se prend des buts sur des frappes molles alors que l'on a un des meilleurs gardiens du monde et qu'on a demandé 10 fois à prendre la balle à l'attaquant juste à côté de nous durant l'action, qui a vu l'IA se balader comme si elle était seule sur le terrain, tandis que le gardien pourri d'en face sort la majorité de nos missiles envoyés pleines lucarnes depuis le point de penalty ; etc, etc...
Pas la moindre amélioration et c'est même pire puisque nos joueurs ne jouent même plus les têtes si un adversaire est à proximité. Et puis, de toutes façons, quand on est seul pour faire une tête, la balle part n'importe où sauf vers le coéquipier que l'on a ciblé, mais plutôt vers un joueur adverse...

Pour le son, il ne faut surtout pas oublier de changer ses paramètres dès le départ pour ne pas subir l'insupportable Ménès. La bonne nouvelle étant qu’il disparaitra dès l’année prochaine.
Mais ceci ne vous enlèvera pas la nouveauté de cette année, le speaker du stade, qui vous parle des horaires de la buvette et des véhicules mal garés. Ca passe quand on joue un match du Paris FC à Charlety, où il n’y a que 200 personnes chaque week-end mais pas quand on joue un quart de finale de Ligue des Champions. Vous imaginez entendre parler des promotions pour les chômeurs pendant que Mbappé file seul au but face à Neuer pendant la diffusion du match à la télé ?
Quant aux musiques pendant les menus et les chargements, ce n'est jamais ma came mais cette année, il y en a même 2 que je trouve immonde à mes oreilles. Heureusement qu'on peut passer à la suivante d'une simple touche sur le pavé tactile.
Je regrette PES 2014, où on pouvait mettre ses propres musiques…

Passons aux modes de jeu !

Comme l'année dernière, il y a un mode appelé Volta. Sauf que cette année, le mode histoire correspondant est d'une platitude et d'une durée affligeante. Autant ne pas mettre d'histoire à ce niveau là parce que 4 cinématiques au milieu de 20 matches, ça ne crée aucune immersion.

Le mode Carrière lorgne du côté de Football Manager puisqu'il ajoute cette année la gestion du nombre d'entraînements et des repos entre les matchs, avec ajout d'une caractéristique "tranchant", en plus de la fatigue et du moral.
On gère maintenant 30 Sims au lieu de joueurs, comme s'il fallait les envoyer pisser et grailler dans le frigo de manière régulière.
Là où on pouvait auparavant entraîner 5 joueurs par semaine, avec possibilité de simuler ces entraînements pour obtenir une note entre A et E, c'est maintenant 2 entraînements collectifs 3 fois par semaine et la simulation donne seulement une note de D, qui rend vos joueurs mauvais.
Donc, là où on pouvait avant enchaîner les matchs sans se prendre la tête et avoir des jeunes qui progressent quand même un peu, le calendrier s'interrompt maintenant 3 fois par semaine pour nous demander si on veut faire les entraînements et si on refuse, on n'a une équipe dans le niveau est nivelé par le bas.
Je résumé : On s'emmerde !!!
A vouloir en rajouter chaque fois un peu, ça part dans les pires directions possibles et c'est toujours pour plus d'ennui entre les matchs.
On se tape toujours 5 minutes de cinématiques pour chaque négociation de contrat avec des lèvres qui bougent et rien d'autre que le triste son d'un entraînement à huis clos, alors qu'on est dans un bureau. Aucune option pour éviter ça hormis "laisser votre directeur négocier", alors que, ce qu'on veut, c'est négocier nous même le salaire et les options mais sans que ça dure 20 ans par saison. Au format textuel comme il n’y a pas encore très longtemps, ça prendrait 30 secondes max.
EA a réussi l'exploit de me dégoûter de ce mode de jeu.

Rien à dire sur le mode Club Pro, qui consiste à jouer avec un groupe d’amis contre d’autres groupes en incarnant chacun un jour de l’équipe.
Si ça fait les bonnes heures de Twitch, c’est un mode inaccessible pour ceux qui jouent en solo comme moi.

Reste le plus gros morceau puisque la majorité de joueurs ne jouent qu'à lui et y dépensent même parfois des sommes folles : FIFA Ultimate Team.
Bon ! Je ne vous fais pas l'affront de vous présenter le morceau mais après avoir supprimé tous les modes solo l'année dernière, hormis Clash d'Equipes, les ajouts cette année ne concernent que le online : Des matchs amicaux où l'équipe ne doit être composé que de joueurs Argent, ou alors avec un note global maximale de 77, ce qui équilibre les affrontements puisqu'on n'affronte plus de équipes full 90+ quand on n'a qu'un 80 de général.
A ces modes amicaux viennent se greffer plus d'objectifs qu'avant, permettant d'obtenir des joueurs ou des packs en récompense à chaque sous-objectif rempli et même un excellent joueur quand tous les objectifs sont atteints.
Exemple : Remporter 15 matchs online avec uniquement des joueurs de Ligue 1 + marquer un but hors surface dans 4 matchs distincts avec un joueur de Ligue 1 + marquer 30 buts avec un joueur de Ligue 1 = carte spéciale de Benedetto à 88 GEN.

Le système des saisons de 6 semaines et des défis sur une ou deux semaines, avec récompense ne pouvant être obtenant que temporairement en jouant beaucoup d’un coup a déjà fait ses preuves en terme d’addiction. Fortnite, COD, FIFA et quasiment tous les autres jeux qui trustent les premières places sur le jeu en ligne l’utilisent.
J’ai moi-même trouvé dommage de n’avoir que 99029 XP à la fin d’une saison alors que la dernière récompense en demande 971 de plus. Du coup, j’ai enchaîné les matchs amicaux en ligne pendant 3 jours pour remplir des objectifs et grapiller 250 XP par ci, 100 par là. J’avais parfaitement calculé mon coup pour atteindre les 100000 grâce aux 600 XP que l’on obtient tous les jours en jouant 2 matchs dont un amical. Sauf que, sans aucune logique, ces objectifs quotidiens sont présents tous les jours sauf le dernier d’une saison. Du coup, il me manquait 421 points d’expérience.
J’aurais pu les acquérir via d’autres objectifs, en environ une heure sûrement, mais j’ai eu la flemme, écoeuré. Louper ainsi une récompense que je méritais (alors que j’ai commencé à jouer avec une saison déjà débutée depuis 2 semaines) a clairement précipité la fin de mon aventure FIFA. Je n’ai plus du tout eu envie de jouer en ligne après ça.

Alors que je me faisais rouler dessus l’année dernière dans 9 matchs sur 10 du mode Rivals malgré ma présence en Division 10, la plus basse, j'ai automatiquement été placé en Division 8 après avoir joué 30 matchs solo.
Je m'attendais donc à me faire encore plus marcher dessus par des joueurs ayant une équipe monstrueuse et du skill, tout comme je me disais que ce serait la même galère pour moi de jouer les matchs amicaux online pour remplir les objectifs. "Gagner 15 matchs ???"
Et finalement, si je tombe régulièrement sur d'excellents joueurs, j'ai eu la grande joie de gagner environ un match sur 2, aussi bien en Rivals (où j'ai été promu en Division 6) que dans les matchs amicaux où le niveau des équipes est limité. Ce qui m'a permis de débloquer plusieurs joueurs de haut standing : Giroud 90, Ruben Neves 89, Cucurella 87, Fofana 86 et Reinier 85. Sachant qu'un seul d'entre eux ne pouvait s'obtenir qu'en jouant offline, à condition de jouer en difficulté Champion dans le mode Clash d'Equipes.

C'est con mais c'est humain, le fait de ne pas m'être senti comme un joueur de merde par rapport aux autres, comme c'était le cas jusqu'à maintenant, ça me donne une image plus positive du jeu. On aime plus facilement les jeux où on excelle. Question de récompense chimique dans le cerveau.

On n'obtient plus un joueur Or par jour comme l'année dernière en disputant au moins 2 matchs, dont un amical et une victoire, mais la multiplication des objectifs fait qu'on obtient encore plus de joueurs, pour peu que l'on joue son match amical quotidien en ligne. Un but par ci, une passe décisive par là et des objectifs sont atteints même en perdant 8-2 90% de ses matchs.
Après, il ne s'agit que de récompense non-échangeable, ce qui est frustrant quand on obtient un joueur à 87 de Général mais qui ne s'inscrit pas du tout dans le collectif de son équipe A, ni dans ses autres équipes puisqu'on les bâtit pour qu'elles n'aient pas plus de 77 de général !

A noter que la notion de fatigue a enfin été supprimé, on peut enchaîner les matchs avec le même 11 sans avoir à utiliser des consommables ou à alterner entre 2 équipes pour mettre les 11 en tant que remplaçant de l'équipe B afin de remonter leur endurance.
Seules les blessures et les cartons rouge rendent un joueur indisponible pour 1 à 5 matchs suivants.

Un petit mot concernant la communauté de joueurs FIFA.
C’est forcément subjectif car je n’avais pas les autres joueurs à côté de moi en jouant mais j’ai vraiment la sensation que les joueurs sont souvent à baffer.
Outre le fait de laisser la totalité des célébrations et des ralentis quand ils marquent 7 fois le même but dans le match car ils ont capté une lacune défensive chez l’autre, beaucoup de joueurs contournent les règles du « Note globale max à 77 » en mettant des 65 sur le terrain et des 92 sur le banc de touche (dont la valeur impacte moins que les titulaires) et demandent des changements avant même l’engagement.
J’ai aussi eu le droit au type qui me bat 6-5 avec une équipe à 90 de moyenne et m’envoie une capture d’écran en MP pour me narguer.
Je me demande quel niveau de frustration il faut dans sa vie perso pour donner autant d’importance à un jeu contre un joueur clairement moins expérimenté et qui n’a pas payé pour du bonus.
J’ai également demandé des conseils sur le forum de JV.com pour savoir comment être aider par l’IA en défense, comme je le subissais lorsque j’attaquais, ayant même du mal face à un jeu AFK. « Apprends à jouer. Ca demande du temps et de l’expertise pour bien défendre » m’ont répondu ceux qui poncent le jeu depuis 10 ans. Il a fallu qu’un autre joueur débutant me réponde pour que je me penche sur les tactiques persos et les consignes aux joueurs. J’ai donc eu l’impression de m’adresser à une caste de joueurs anciens qui veulent au maximum garder les connaissances de base qu’ils ont pour s’assurer toujours autant de victoire sans gloire.

Dernier chapitre, l’économie du mode FUT.
En disputant les 42 matches solo du mode Clash d’Equipe et terminant dans les 3% avec le plus de points, j’obtenais chaque fois des crédits et des packs ayant une valeur de 150.000 crédits.
Un match amical rapporte 325 crédits, peu importe le résultat et les matchs officiels entre 600 et 650 en moyenne.
Les gains dans le mode online accessible à tous dès le départ, Rivals, dépend de la division dans laquelle vous vous trouvez mais si je prends l’exemple de quelqu’un en Division 3 (quelqu’un qui me planterait donc un 10-0 sans forcer je présume), il lui faudra au moins 12 victoires sur la semaine pour finir Rang 1 et gagner 70.000 crédits. En Division 7, je gagnais 32.500 crédits en finissant Rang 2 (6 victoires, 1 nul, 4 défaites).
Dernier moyen de gagner des crédits, FUT Champions. Pour y participer il faut avoir gagné 2000 points en Rivals, sachant qu’une victoire en Division 1 rapporte 500 points, 125 en Division 3, 50 en Division 6 et 30 en Division 8. Il faut donc beaucoup gagner quand on débute pour accéder à cette épreuve reine, où on peut disputer jusqu’à 40 matchs en 3 joueurs face aux autres meilleurs joueurs et les récompenses dépend du nombre de victoires. 10 victoires donnent une récompense valant environ 100.000 crédits, 20 victoires = 250.000 crédits + 2 joueurs TOTW.
Du coup, avec la meilleure carte Mbappé à 6 millions minimum, j’imagine qu’il faut jouer énormément et être excellent si on veut se bâtir une équipe monstrueuse sans passer par la case achat de packs.
Perso, après un mois de jeu, environ 300 matchs (180 Clashs d’équipe, 30 Rivals et 90 amicaux), en revendant tous ce qui est échangeable, je m’attends à avoir environ 850.000 crédits.
Je trouve donc qu’il y a un sacré cap au niveau des gains sans passer à la caisse. Ma meilleure équipe a une note globale à 86 en étant composée que de joueurs non-échangeables sauf un 85, acheté 24.000 crédits et je pense que je ne pourrais pas être au-dessus de 88 dans 6 mois, sauf coup de bol en ouvrant mes packs remportés.

Au final, avec une estime de moi en hausse, j'ai davantage aimé jouer à FIFA 21 qu'aux versions précédentes mais le jeu ne repose désormais plus que jamais sur son mode FUT (qui assure la fortune d’EA avec son système pay-to-win) et ça reste toujours une source inépuisable de colère tellement nos joueurs font de la merde en dépit de tous nos ordres.
Moi qui joue très peu en compétitif online, avec de rares jeux de courses ou FPS/TPS sur lesquels j’ai dépassé les 2h de jeux (de mémoire, de toute ma vie, seulement Killzone 2,Dirt 2, Destiny 2 et les Star Wars Battlefront), c’est la première fois que je joue plus de 30 minutes sur du online 1v1, où la quantité de joueurs ne peut pas masquer un piètre niveau.
Boss66 aime ça.
Par Fabien1176 le 06/04/2021 à 10:03:56
#6
Je te tire mon chapeau d'avoir réussi à t'épancher aussi longuement sur un jeu comme Fifa
Caindesade, Guims aiment ça.
Par Caindesade le 06/04/2021 à 10:41:25
#7
Fabien1176 a écrit:
Je te tire mon chapeau d'avoir réussi à t'épancher aussi longuement sur un jeu comme Fifa

Plus j'ai de reproches à faire, plus je suis long
Par Caindesade le 07/04/2021 à 09:54:49
#8
The Last of Us : Part II (PS4)

Un jeu dont j'attendais énormément et qui ne m'a pas déçu !
Le soucis étant que, ayant envie de ne strictement rien spoiler, ma critique s'en retrouve compliquée car je voudrais dire beaucoup de bien de l'histoire, qui m'a occupée 28h, ce qui est rare pour le genre, et qui prend une tournure perturbante pour le joueur.

Moi qui déteste le genre de l'infiltration, j'ai trouvé que le dosage dans ce jeu était juste ce qu'il faut, alternant avec l'exploration et le gun-fight, à l'image de l'autre grosse licence de Naughty Dog, Uncharted.
J'aurais même pu esquiver 90% de cette infiltration en la jouant bourrin sans grand danger puisque, en niveau Normal, le jeu est plutôt généreux en ressources pour se soigner. Mais non, je tenais à tuer discrètement... Moi ?

La VF est impeccable, dommage que certains personnages n'aient aucune personnalité.
D'autres légers défauts éloignent le titre du 20/20 (bestaire limité, histoire qui ralentit fortement à certains moments alors que le rythme du jeu est parfait le reste du temps...) mais cela reste une adresse que je recommande fortement pour qui ne l'aurait pas encore visité.
MODÉRATEUR
Par Ombr6 le 07/04/2021 à 16:13:22
#9
Caindesade a écrit:
The Last of Us : Part II (PS4)
Le soucis étant que, ayant envie de ne strictement rien spoiler


Je pense que tu peux te permettre de spoiler vu que le jeu est déjà sorti depuis un bon moment, après perso, j'ai vraiment pas été fan du tout du scénario, qui même si il est volontairement éprouvant, est trop typique de ce genre d'univers, j'ai trop bouffé du walking dead (que j'ai arrêté avant la fin d'ailleurs), pour avoir le même genre de scénar dans un jv.

Après reste que la partie gameplay est parfaite, mais j'ai détesté jouer a ce jeu tout du long, et hâte d'en finir. Autant j'ai refait le 1er avec plaisir pour me préparer au 2, autant le 2 je ne le referais plus, trop déprimant.

Tiens un exemple pour faire le parallèle avec un film, que j'ai attendu et détesté ( mais compris quand même l'idée du scénario), et que je ne regarderais probablement jamais plus, c'est Logan. J'ai ressenti des choses similaires entre TLOU2 et ce film. Plus jamais ca
Par Caindesade le 08/04/2021 à 10:19:07
#10
Ombr6 a écrit:

Je pense que tu peux te permettre de spoiler vu que le jeu est déjà sorti depuis un bon moment, après perso, j'ai vraiment pas été fan du tout du scénario, qui même si il est volontairement éprouvant, est trop typique de ce genre d'univers, j'ai trop bouffé du walking dead (que j'ai arrêté avant la fin d'ailleurs), pour avoir le même genre de scénar dans un jv.

Après reste que la partie gameplay est parfaite, mais j'ai détesté jouer a ce jeu tout du long, et hâte d'en finir. Autant j'ai refait le 1er avec plaisir pour me préparer au 2, autant le 2 je ne le referais plus, trop déprimant.

Tiens un exemple pour faire le parallèle avec un film, que j'ai attendu et détesté ( mais compris quand même l'idée du scénario), et que je ne regarderais probablement jamais plus, c'est Logan. J'ai ressenti des choses similaires entre TLOU2 et ce film. Plus jamais ca

Les moments de légèreté de TLOU 1 (tout le monde se souvient des girafes) n'apparaissent plus dans TLOU 2 que dans des flashbacks (le musée).
J'ai pris ça comme une manière de nous montrer que le monde est devenu plus dur qu'il ne l'était déjà et l'histoire qui nous est contée vient appuyer le fait que l'espoir s'est effacé avec le temps. Un cercle vicieux est difficile à stopper.

Comme toi, autant j'ai hésité à refaire le 1, autant je m'imagine mal refaire le 2.
Mais pas vraiment à cause de la noirceur, plutôt parce que c'est un jeu beaucoup plus long et qu'il n'y a pas de rejouabilité dans le titre.
Par Caindesade le 09/04/2021 à 09:18:44
#11
The Order: 1886 (PS4)

Jeu qui a fait débat à sa sortie concernant sa durée de vie... ou plutôt qui s'est reçu des sauts de merde pour avoir été vendu 70€ en ne proposant qu'une aventure solo située entre 5 et 10 heures selon les sources, sans le moindre multi.

Autant commencer par là,
Je n'ai pas chronométré mon temps de jeu mais je l'estime entre 6 et 8 heures.
Ce qui complique cette estimation, ce sont les trèèèèès nombreuses cinématiques qui représentent en tout 2h30. Oui, un tiers du jeu !
Et à cela, il faut ajouter des QTE, qui représentent sûrement un quart d'heure supplémentaire sans avoir le contrôle de son personnage + de la marche dans des couloirs sans rien à explorer.
Au bout du compte, les phases d'action et d'exploration ne doivent plus donner que 3h de divertissement pour une première run et 30 minutes lors d'un second passage, qui agace car il est impossible de passer les cinématiques.

Donc oui, le jeu est réellement court et aurait gagné à être une série d'animation ou avec acteurs réels plutôt qu'un jeu.
Car le lore est riche. Encore une fois, difficile d'entrer dans les détails sans spoiler, mais l'univers d'une ville de Londres victorienne dans une réalité alternative, marquée par l'existence de ce qui relève de certains contes et légendes dans notre monde, est vraiment plaisant.

Souci majeur pour un jeu autant contemplatif, l'histoire n'est pas au niveau du lore.
On voit venir les rebondissements et des graines semées n'aboutissent à rien car le protagoniste concerné meurt sans que l'on ait d'explication sur ce que l'on a vu auparavant le concernant.
Mais le pire, c'est la fin, qui n'en est pas une. On est sur une fin à la Matrix 2, qui appelle une suite immédiate.
Sauf que le jeu n'ayant pas eu le succès espéré, on n'aura jamais le fin mot de cette aventure.

Le gameplay n'offre rien de neuf et se permet même de troller le joueur.
Chapitre 3, on vous apprend la couverture derrière les murs et comment changer d'arme. Chapitre 4, vous ne pouvez pas vous mettre en couverture malgré les éléments de décor qui offre clairement la place et le changement d'arme ne marche plus. Et tout redevient normal au Chapitre 5.
La couverture est d'ailleurs à chier, puisqu'il faut faire un pas en arrière pour la quitter, ce qui donne la possibilité aux ennemis de vous tirer dessus puisque vous vous relevez automatiquement. Les ennemis qui n'ont d'ailleurs besoin que de 0,1s pour vous toucher quand il vous voit, ce qui laisse vraiment peu de temps pour les viser en retour.
Lors des phases d’infiltration, les ennemis vous voient parfois à travers les murs ou dans leurs dos. Toutes les éliminations furtives ont la même animation, ce qui est bien dommage.

Tout bien pesé, un jeu quelconque qui occupe un week-end de 2 sessions de 4h, qui vaut le prix auquel on le trouve facilement aujourd’hui d’occasion, avec revente 2 jours plus tard.
Il y avait du potentiel mais la fainéantise semble avoir tout gâcher. Un goût d’inachevé au bout du compte.
Par Caindesade le 16/04/2021 à 11:24:07
#12
Nier: Automata (PS4)

J’ai adoré cette aventure.

Pas vraiment un jeu en monde ouvert puisque des espaces centraux de taille modeste donnent accès à des couloirs avec aucun ou peu d’embranchements. Cela m’a fait penser à Ocarina of Time.
L’univers ne souffre pas de ses graphismes dignes de la PS3 car on a en échange une fluidité parfaite et une esthétique magnifique. Sans parler du fait que les graphismes n’ont jamais été parmi mes critères fondamentaux.
Nos pas sont bercés par des musiques absolument magnifiques. Assurément une des meilleures bandes originales de la précédente décennie, une que j’écouterai sûrement sur Youtube pendant mon télétravail, comme je le fais avec Horizon Zero Dawn.
De tout ça en ressort une poésie, que l’on lit tant de la vue que de l’ouïe.

Jeu à la narration atypique.
Il faut d’abord faire 2 runs que l'on peut comparer à celles de Resident Evil 2, dans le même environnement mais pas totalement similaires, puisque un tiers des quêtes annexes sont différentes et que le gameplay diffère lui aussi en partie, le coup puissant de 2B étant remplacé par du piratage chez 9S.
J’ai terminé ma première run en 14h, avec 35% des quêtes terminées (je me suis laissé piéger par le fait que des quêtes facultatives deviennent inaccessibles une fois le scénario trop avancé, sans quoi j’aurais été vers 40 ou 45%).
Quant à la route B, je n’ai laissé aucune quête secondaire ce coup-ci et il m’a fallu 13h pour atteindre le total de 75% des quêtes terminées (ce qui inclut celles faites lors de la première route).

C’est après ces 2 aventures qu’un nouveau volet s’offre à nous, celui qui va achever de nous raconter l’histoire et qui est la réelle suite des 2 runs déjà réalisées, avec 2 fins possibles, qu’il faut réaliser toutes les deux pour voir la vraie fin des fins. Cela m’a pris seulement 7h pour cette dernière étape.
Certains se sont plaints de ce NG+ mais, perso, ayant toujours fait immédiatement les NG+ des jeux Borderlands (qui sont plus longs), ça ne m’a absolument pas dérangé, même si je reconnais que j’aurais préféré me dispenser des quêtes annexes déjà effectuées. Or on ignore de quelle mission il s’agit avant d’aller discuter avec le PNJ indiqué sur la map.
En chiffre, 52% des joueurs ayant lancé le jeu ont atteint la première fin, 38% la deuxième, 34% la troisième et 25% la toute dernière. On voit un décrochage après le premier acte. Soit volontaire, soit parce que les joueurs pensaient avoir terminé le jeu, puisqu’un premier générique s’offre au joueur, mais aussi à la fin car la fin est cachée et que ce sont majoritairement ceux qui s’intéressent aux trophées qui auront lu comment la débloquer.

S’agissant d’un jeu PlatinumGames, à qui on doit la trilogie Bayonetta et Vanquish notamment, ça ne surprend personne de retrouver un gameplay nerveux lors des combats, mais on perd rarement le contrôle de la situation (en difficulté Normal en tout cas).
Après un prologue où je suis mort au niveau du boss après 35 minutes de jeu, j’ai dû recommencer à zéro puisqu’il n’y a aucune sauvegarde automatique et que le premier point de sauvegarde se situe juste après ce boss. De quoi dégoûter pas mal de joueurs, que l’on retrouve parmi les 16% qui n’ont pas eu le 1er trophée, demandant de terminer ce prologue.
Du coup, je n’ai jamais dû autant sauvegarder manuellement dans un jeu. Pour rien puisque je ne suis pas mal une seule fois ensuite, la difficulté étant modeste lorsque l’on équipe les bonnes puces, qui donnent des bonus comme récupérer 10% des dégâts que l’on fait, récupérer 30% de sa santé à chaque ennemi détruit ou récupérer sa vie dès que l’on ne subit pas de dégât pendant 6 secondes. Tout ça réunit nous transforme en tank. Surtout en ayant fait les quêtes annexes, ce qui nous donne un niveau plus élevé que les ennemis.

J'ai désormais hâte de tâter le remaster du premier Nier, duquel je suis passé complètement à côté, qui sort dans moins d’une semaine mais auquel je ne jouerai certainement pas dès cette année, attendant une promo ou une opportunité en occasion, comme d’habitude.
Boss66 aime ça.
Par Fabien1176 le 16/04/2021 à 14:13:17
#13
Ca a été mon cas de mourir après les 30 mn de prologue. Totalement débile.
J'avais finalement persévéré mais n'ai pas pu accrocher une fois arriver au désert.
Par Caindesade le 26/04/2021 à 09:54:44
#14
Control : Ultimate Edition (PS4)

Un jeu que j’ai eu grand plaisir à voir débarquer sur le Playstation Plus en février alors que j’étais sur le point de l’acheter en version standard.

Je dirais qu’il m’a fallu un petit peu plus d’une quinzaine d’heures pour terminer le jeu en faisant la moitié des quêtes secondaires, puis je me suis tourné vers les extensions et les quêtes non effectuées, pour un total d’environ 25h en finissant 95% des missions.

Pour la première fois dans une critique, il me semble important de préciser que je joue sur une PS4 Slim et non sur une Pro.
Je le précise car peut-être que je n’aurais pas subi le point suivant avec une console plus puissante : le lag.
Ca faisait tellement d’années que je n’avais pas connu ça, ça m’a fait tout drôle.
A chaque fois que je faisais pause, puis que je quittais celle-ci, j’avais 3 secondes de freeze.
Lorsque je voulais afficher la map moins de 10 secondes après un chargement, celle-ci ne s’affichait pas, ne laissant apparaître que 10% des infos à l’écran.

Quelqu’un pour me dire si c’est aussi dû à ma console d’avoir le pire doublage de l’histoire de la PS4 ?
Je ne parle pas du jeu des acteurs, qui est catastrophique, mais de la synchronisation labiale, tellement aux fraises qu’elle en devient comique.
Le personnage a les lèvres qui bougent, puis le son commence quand elles ont cessé de bouger et s’arrête quand elles recommencent leurs mouvements. Le tout avec des sous-titres décalés, voire incomplets : « Si vous voyez Untel, pouvez-vous lui dire que. »

Ca, c’était pour les points noirs.
Mais ça ne m’a pas empêché d’apprécier le jeu malgré quelques autres bugs rageants, qui coûtent parfois la vie, à l’instar de la lévitation qui fonctionne 17 fois sur 20 et fait tomber bêtement dans un trou les 3 fois restantes. Toujours un plaisir.

L’ambiance du titre est à part. On n’en attendait pas moins de Remedy, à qui on doit Alan Wake et Quantum Break, mais aussi le tout premier Max Payne, responsable de la popularisation du bullet time, monument du jeu vidéo encore aujourd’hui.
On traîne souvent dans les pas de David Lynch, en incarnant une héroïne douée de superpouvoirs rappelant ceux des Jedis.
Ce TPS joue clairement une carte différente des autres. Perturbant mais bienvenu.

Graphiquement, rien d’exceptionnel. Mais la destruction du décor, envoyant valser des feuilles, des pierres et de nombreux autres petits éléments donnent une finition dans le détail qui est vraisemblablement responsable du lag parfois rencontré avec ma PS4 standard face à une horde d’ennemis.

A noter qu’il n’existe qu’un seul niveau de difficulté.
Dans pareil cas, on est habitué à alors avoir un jeu qui est ultra difficile comme un Souls like, soit d’un niveau pas plus compliqué qu’un Assassin’s Creed ou Borderlands.
Control propose une expérience entre deux. C’est-à-dire qu’aucun affrontement nous bloquera si on try hard mais qu’on n’est clairement pas dans la partie de plaisir face aux boss facultatifs. D’où un 5/10 pour la difficulté de son platine sur PSTHC.

On subit même parfois des injustices, comme le fait d’ouvrir une porte et de tomber alors sur un ennemi à 10 cm de nous, qui nous frappe avant même qu’on ait eu le temps de le voir puisque la caméra est encore située dans la salle précédente. Et hop ! On perd la moitié de notre santé.
On peut alors se retrouver face à 10 adversaires dont la santé est régénérée plus vite qu’on ne peut la faire baisser, à cause d’une ennemi médical située au fond de la pièce, inatteignable sans passer au travers d’ennemis qui nous enlève 50% de la vie en un coup.

Parfois, on subit un tel affrontement alors qu’on vient de mourir face à un boss et que l’on se retape le chemin entre le point de sauvegarde et lui. Personnellement, je me serais bien passé de 10 minutes de galère avant de pouvoir affronter de nouveau l’ennemi qui m’a one-shot en faisant apparaître un trou en-dessous de moi sans que je puisse le voir à cause de la caméra qui filme automatiquement le ciel.

Sur 10 missions principales, 64% des joueurs ont terminé la première, 44% la 2eme et 15% la dernière.
Offert sur le PS+, cela n’aide pas à avoir des statistiques élevés car ça gêne moins les joueurs de lâcher prématurément un jeu acquis par ce biais plutôt que par un achat ciblé d’un titre. Mais ça n’explique pas tout puisque 36% des joueurs ayant commencé Final Fantasy VII Remake l’ont terminé.
Avec seulement 15%, on est sur un chiffre égal à celui de Nioh, également offert sur PS+ mais clairement beaucoup plus difficile.
C’est donc autre chose qui n’a pas convaincu. Le lag ? L’ambiance ?
Par Boss66 le 29/04/2021 à 11:24:47     Posté depuis l'application
#15
Children of morta sur PS4

J'ai terminé l'histoire principale, je mets de côte pour faire les épreuves familiales plus tard.

J'ai bien aimé et passé un bon moment. C'est une belle surprise. Le gameplay est sympa, on a 7 persos aux capacités différentes qu'on peut utiliser en fonction de nos envies. Certains sont un peu cheaté notamment les combattants à distance, avec les cac c'est un peu plus tendu.

Niveau histoire, au début j'étais pas dedans, je zappais les dialogues mais je me suis laissé entraîner et finalement c'était pas mal sans être révolutionnaire non plus. J'ai fait toutes les quêtes annexes (même pas une dizaine).

Au final, très agréablement surpris du style rogue-like du coup j'ai acheté The binding of Isaac que je ferai plus tard

Message édité le 29/04/2021 à 11:27:05
Par Fuasaita le 01/05/2021 à 09:17:28
#16
Avengers (PS4)
Fini la campagne principale et quelques histoires annexes.
Globalement pas mal même si c'est dommage que le jeu tombe à 3 FPS dès qu'il y a un peu trop d'ennemi !
Par Fuasaita le 15/05/2021 à 10:56:43
#17
Disgaea D2 (PS3)
Un plutôt très bon épisode de Disgaea ! Une histoire globalement sympa, des niveaux et des boss pas forcément simple.
Aucun regret de l'avoir fait !
Par Caindesade le 17/05/2021 à 15:13:06
#18
Days Gone (PS4) terminé hier.

Surpris de la bonne manière au bout du compte, alors que j’ai eu du mal à me mettre dedans au départ.
J’ai apprécié l’histoire, qui offre une durée de vie vraiment conséquente et le niveau d’infiltration demandé est similaire à un Assassin’s Creed, c’est-à-dire celui qui me convient parfaitement : pas exigeant et on peut très bien s’en sortir en la jouant bourrin dès lors que l’approche tactique échoue.

La conduite de la moto m’a fait douter de voir le bout du jeu lors des premiers instants mais ça a finalement fait le job et c’est sans regret que j’ai été jusqu’au bout des aventures de Deacon.

Avoir joué à Control juste avant m’a permis d’apprécier le doublage puisqu’une nette amélioration se remarque. Mais en ayant joué à God of War, Ghost of Tsushima, The Last of Us Part II, The Order 1886 et Nier Automata cette année, la comparaison ne permet pas d’en faire un point fort. Juste n’y a-t-il aucune critique à faire.
Quoiqu’il est parfois absurde. J’ai beaucoup aimé lorsque mon perso se met à hurler comme un diable un truc du genre « Je sais où tu te caches, enculé ! » alors que je suis en pleine phase d’approche furtive, planqué dans un buisson à un mètre d’un type armé et à un autre mètre du corps d’un mec que je viens de poignarder.
Heureusement que les ennemis sont sourds, hein !

Le système de gunfight est nickel. Bien meilleur que ce que Naughty Dog sait faire dans ses Uncharted.
Je suis juste un peu surpris par le talent des snipers que l’on croise, tous capables de nous tirer en pleine course alors que, arme entre nos mains, le zoom est plus faible que dans n’importe quel autre jeu proposant cette arme.

Gros point noir du jeu, la vitesse de marche.
Que ce soit debout ou accroupi, le perso alterne entre 1km/h et 3 km/h en permanence, alors qu’on ne touche pas au joystick.
En inclinant la direction à fond pendant 15 secondes, il va marcher vite pendant 2 secondes, puis au ralenti pendant 3, vite 1 seconde, lent 2 secondes, vite 1 seconde, lent 4 secondes et enfin vite pendant 2 secondes. Qu’est-ce que c’est que cette merde !?!?
Je n’ai jamais vu une vitesse de déplacement aussi mal programmé. On galère à suivre les ennemis pour les tuer discrètement, seule la course est à vitesse constante mais nous fait repérer.

D’autres bugs sont à noter, comme le fait de ne plus pouvoir utiliser les jumelles, pour marquer les ennemis, qui oblige à fermer le jeu et le relancer complètement.
Des ennemis qui voient à travers le décor, le frein qui cesse de fonctionner plusieurs secondes après un drift, la moto qui décolle à 5 mètres de haut quand on tape le cul contre un objet à 10 km/h…

Dernière chose que je n’ai vraiment pas aimé, devoir s'éloigner pour obtenir une nouvelle mission.
Quand on rapporte un objet à un PNJ pour conclure une mission, il pourrait directement nous demander le service suivant, non ? Eh bah non, pas dans un monde apocalyptique ! Ils préfèrent tous attendre que l’on soit parti du camp pour nous appeler à la radio et nous demander de passer.
Ce qui est particulièrement chiant dans un jeu qui met autant l’accent sur la gestion de l’essence dans le véhicule de transport !

Beaucoup de critiques mais seul le problème de la marche en vitesse alternative est réellement néfaste.
Au bout du compte, Days Gone est une bonne pioche et ce serait dommage qu’un 2 ne voit jamais le jour.
Fuasaita aime ça.
Par Caindesade le 19/05/2021 à 10:19:37
#19
J’ai tenté l’expérience Monster Jam Battlegrounds (PS3) et, sans vouloir me lancer des fleurs, j’ai bien du mérite d’être allé jusqu’au bout.
Ou alors c’était de la stupidité…

Trials-like médiocre, hormis un platine qui s’obtient en moins de 3h, je ne vois pas trop comment en dire du positif.

Le gameplay est nul à chier puisque, contrairement à la série des Trials, on ne peut pas jouer sur l’inclinaison du véhicule vers l’avant ou l’arrière, ce qui fait tout le sel du genre normalement.
Ici, on peut juste accélérer, freiner (ce qui fait passer de 100km/h à 0 en moins d’une seconde !) et utiliser 2 sortes de turbo.
Chose incompréhensible, si les circuits sont en ligne droite, ça n’empêche pas le véhicule (au choix parmi 25, mais tous avec les mêmes caractéristiques donc on n’en utilise qu’un) de se désaxer, voir de se retourner. On galère alors à trouver s’il faut rouler vers l’avant ou vers l’arrière pour que l’IA gère la remise dans le bon sens du véhicule.
Ajoutons à ça une physique lamentable, histoire de bien se planter sur tout ce qui est important dans ce genre de jeu.

Seulement 2 musiques : Une pour les menus, qui sature quand un chargement est en cours et une pour les circuits et qu’on n’entend donc jamais plus d’une minute.
Heureusement que j’ai divisé mon temps de jeu en 3 séances, pour ne pas trop saturer.
D’autant qu’on a presque autant de temps de chargement que de temps de jeu. Sans doute car il faut bien charger ces graphismes magnifiquement dégueulasses.
Mention spéciale aux 8 courses en « 3D » et 4 espaces freestyles, qui peineraient presque à lutter face à un OutRun sur Master System.

Lors de ma première heure de jeu, j’ai connu 3 plantages.
Le premier a fait crash ma console, le second à seulement planter le jeu, le dernier a planté le jeu au moment d’une sauvegarde automatique. Heureusement la sauvegarde n’a pas été corrompue, car beaucoup de joueurs semblent en avoir fait l’expérience d’après le forum JVC.

Obtenu via le PS+ en octobre 2017, je vois qu’il est aujourd’hui gratuit sur Xbox 360, ce qui est bien le prix maximum que je recommanderais, pour qui a besoin d’expier des fautes en sacrifiant 3 heures de sa vie.
Par Boss66 le 24/05/2021 à 01:27:15     Posté depuis l'application
#20
Sekiro sur Ps4.

Alors que dire, ce fut très très chaud.
On commence le jeu par des mini-boss et un premier boss assez difficile mais c'était rien face à ce qui nous attend. En effet, le 2 boss obligatoire est un palier de difficulté qui demande une très bonne maîtrise du jeu et j'en étais loin.

De plus, mes habitudes sur les souls étaient plus un poids qu'un avantage car dans les souls on fait souvent des esquives puis attaque alors que là il vaut mieux parer au bon moment et si on veut esquiver il faut courir.

J'ai du farmer pour augmenter mes compétences et vie pour en venir à bout après avoir maîtrisé un peu plus le système de combat.
J'ai refait le combat récemment (via une option on peut refaire les combats de boss) et je l'ai torché rapidement, du coup c'est gratifiant et on voit la marge de progression.

Le jeu est vraiment bien, que ce soit côté lore, gameplay vraiment dynamique et ambiance/graphismes.

Le boss final, ce fut tendu également mais vraiment épique le combat.

Du coup un bon moment de passer avec pas mal de stress sur les gros combats (pour moi il y a 2 boss très difficiles sans parler de 2 optionnels qui sont à peu près pareil).

Vu que j'ai vraiment accroché à ce jeu je voulais le platiner mais ça demande beaucoup de farm + refaire une New game en suivant une soluce pour avoir une autre fin donc je passe mon tour.

Je recommande mais faut avoir les nerfs solides si on n'est pas trop skiller comme moi (à titre de comparaison, un pote à tuer le 2eme boss en 1h30 moi j'ai dû y passer 4/5h... sans compter le farm).

Je vais passer à un autre type de jeu plus cool avant de reprendre Nioh 2 que j'avais mis de côté
Tuctuco aime ça.
Pages:    ...            
132
   
[ALL] Amazon reconditionné
par KLaD49 Il y a 4 heures
Parrainage VIVID
par Serialdealer Il y a 9 heures
Aide à l'achat pour mon premier PC gaming
par NeoDestiny Il y a 10 heures
Aujourd'hui, j'ai acheté...
par Caindesade Il y a 2 jours
  Deals du moment
  Dernier article
  Derniers trophées
  Suivez-nous
  Sujets forum favoris